Le genre du capital

Paru, le 6 février 2020 aux éditions La Découverte, collection l’envers des faits.

On sait que le capitalisme au XXIe siècle est synonyme d’inégalités grandissantes entre les classes sociales. Ce que l’on sait moins, c’est que l’inégalité de richesse entre les hommes et les femmes augmente aussi, malgré des droits formellement égaux et la croyance selon laquelle, en accédant au marché du travail, les femmes auraient gagné leur autonomie. Pour comprendre pourquoi, il faut regarder ce qui se passe dans les familles qui accumulent et transmettent le capital économique afin de consolider leur position sociale d’une génération à la suivante. Conjointes et conjoints, frères et soeurs, pères et mères n’occupent pas les mêmes positions dans les stratégies familiales de reproduction, et n’en tirent pas les mêmes bénéfices. Fruit de vingt ans de recherches, ce livre montre que le capital a un genre.

Céline Bessière et Sibylle Gollac enquêtent sur les calculs, les partages et les conflits qui ont lieu au moment des séparations du droit. Des mères isolées du mouvement des Gilets jaunes au divorce de Jeff et MacKenzie Bezos, des transmissions de petites entreprises à l’héritage de Johnny Hallyday, les mécanismes de contrôle et de distribution du capital varient selon les classes sociales, mais aboutissent toujours à la dépossession des femmes. Ce livre analyse ainsi comment la société de classes se reproduit grâce à l’appropriation masculine du capital.

Dans les médias:

14 février 2020, interview par Emmanuel Lechypre dans La librairie de l’éco, BFM.

9 février 2020, “La retraite patrimoine de celles qui n’en ont pas”, tribune avec Sibylle Gollac dans Regards.fr

7 février 2020, “Divorce: comment la justice transforme les mères en mendiantes et les pères en bons princes”, par Chloé Leprince, France-culture.fr

15 octobre 2019, invitée de l’émission Entendez-vous l’éco de Tiphaine de Rocquigny, consacrée à l’économie de la famille, France culture.

9 janvier 2018, interview pour L’Express par Lucie Quillet,« On s’aime mais on n’a pas de compte commun ! »

28 septembre 2017, interview télévisée pour l’émission Je t’aime etc.de Daphnée Bürki, « L’argent dans les couples », France 2.

Dans les librairies:

Paris 20ème, Le Monte en l’air, le 12 février 2020

Dijon, Café-restau La Comédie, le 6 avril 2020

Toulouse, Ombres blanches, le 24 avril 2020

Bordeaux, La Machine à Lire, le 7 mai 2020

Montpellier, La Cavale, le 3 juin 2020

Autres publications sur la richesse des familles et le genre du capital :

2019, “Pourquoi il faut étudier le genre du capital“, Mouvements n°100, p.135-142 [avec Sibylle Gollac].

2019, « Reversed Accounting: Legal Professionals, Families and the Gender Wealth Gap in France », Socio-Economic Review (DOI: 10.1093/ser/mwz036).

review by Dace Sulmane in the bulletin of the Supreme Court of Latvia, dec. 2019, n°19, pp. 118-120

2018, “Is Social Network Analysis Useful for Studying the Family Economy”, Economic Sociology_the european electronic newsletter,vol 19, n°3, p. 4-10 [avec Sibylle Gollac].

2018, « PATRIMOINE », article sous forme d’acrostiche, Panthère Première, n°2 [avec Sibylle Gollac]

2017, « Des usages sociaux différenciés d’un nouvel outil juridique : la mise en œuvre des renonciations en matière successorale dans les offices notariaux », in C. Péres, Renonciations et successions, quelles pratiques ? Issy les Moulineaux, Defrénois, Lextenso, collection Expertise Notariale, pp. 291-314 [avec Sibylle Gollac]

2016, « Le cache-sexe de la théorie économique », controverse autour de l’article de C. Bourreau-Dubois et M. Doriat-Duban, « La couverture des coûts du divorce : le rôle de la famille, de l’Etat et du marché » Population, 71, 3, p. 519-523 [avec Sibylle Gollac].

2015, « Des biens et des liens. Patrimoine, genre et classe », n° spécial  Famille pour tous ?Mouvements n°82, p. 28-35[avec Sibylle Gollac].

Recensions de livres :

2019, Le traitement juridique des conséquences économiques du divorce. Une approche économique, sociologique et juridique de la prestation compensatoire de Isabelle Sayn et Cécile Bourreau-Dubois pour Droit et Sociétésn°102 [avec Nicolas Frémeaux].

2018, Financial Diariesde J. Morduch et R. Schneider, Princeton University Press, 2017, pour la Revue Française de Sociologie, 59, 4, p.761-764.

2018, Enrichissement. Une critique de la marchandise de L. Boltanski et A. Esquerre, Gallimard, 2017, pour la Nouvelle Revue du Travail, 13 [en ligne].